1993 - Premier critérium open de la presse

(926 mots dans ce texte )  -   lu : 2682 Fois     Page Spéciale pour impression

Ce week-end, trois épreuves équestres se sont déroulées. L'événement majeur, samedi, le championnat de France d'endurance équestre, une épreuve de 160 km à travers les monts d'Arrée.

Premier critérium open de la presse
Un cocktail de détente et d'évasion

Une arrivée au sprint quelque peu désordonnée, mais digne des plus impétueux cavaliers, tel fut au bas mot le final époustouflant du premier critérium open de la presse, organisé hier après-midi au seuil des Monts d'Arrée. La 5è édition du raid d'endurance équestre des Monts d'Arrée est à peine lancée que les premières mesures spectaculaires de l'événement sportif de cette fin d'été, en centre-Bretagne, ont déjà fait entendre leur envoûtante mélodie. Il faut dire que l'idée d'un critérium open de la presse, dont la paternité revient à notre consoeur Annaïck Le Floch-Souet, revêt une note savoureusement insolite. Pas moins de dix sémillants cavaliers et cavalières peu ou prou expérimentés se sont ainsi projetés .dans l'univers si singulier de l'endurance équestre. Une ambiance bon enfant Vingt kilomètres d'un parcours agrémenté de sous-bois et de lande ont unanimement conquis ces journalistes de tout âge qui ont chevauché à un rythme fort honorable (12,5 km/h en moyenne) 

Guy Le Corre, de RBO, entouré comme un prince de l'équitation peu de temps après le sprint final.
jeune et frêle jument qui m'a permis d'aller chercher mon confrère du  Télégramme dans la dernière ligne droite. A l'évidence, la détente était de mise pour une épreuve amateur qui s'est étirée sur un peu plus d'une heure et demie. Autant dire que les organismes des uns et des autres n'ont guère souffert le martyre, en dépit d'une chaleur assez pesante. Cela faisait bien quatre ans que je n'étais pas monté balance tout de go Sandrine LeCalvez, stagiaire à RBO. Assurément la cadette des concurrents, la Jeune étudiante lyonnaise ne dissimule guère son envie de renouveler l'expérience au plus vite, tant QuickyTyCrenn, un gracieux roussin albinos aux yeux incomparables l'a proprement bercée à toutes les allures, y compris un brusque et caustique freinage lorsque son compagnon d'écurie a soudainement stoppé, une fois la ligne d'arrivée franchie. De la passion, mais également de l'émotion dans le regard de ces cavaliers du dimanche, comme ils se qualifient eux-mêmes, qui l'espace d'une course éminemment agréable et oisive ont eu l'occasion de saisir quelque-peu la qualité des efforts que les compétiteurs du championnat de France d'endurance équestre accompliront aujourd'hui au crépuscule du soleil.
au fil des émoustillantes lignes droites, des croquignolettes crêtes ou des chemins plus sinueux. Tout juste descendu de sa monture, Jean-Claude Chauvière, reporter sportif à l'AFP et véritable monsieur équitation de l'agence de presse atteste que dans ce type d'épreuve, que je n'avais jamais effectuée auparavant, il convient de faire corps avec son cheval afin de ne pas subir une allure par trop chaotique. Celui qui a couvert les plus grandes compétitions d'équitation à travers le monde ajoute spontanément avoir à passé un merveilleux moment en compagnie de confrères venus avant tout pour profiter de la stupéfiante beauté du tracé.

Des montures délicieusement confortables

De son côté, Olivier Abautrel de Ouest-France-Lorient s'est réjoui de la générosité de ma

 

Locmaria-Berrien

 

 

Au raid de 160 km du championnat de France équestre
Le vainqueur, un Ardéchois, Jean-François Legros

Ce week-end, trois épreuves équestres se sont déroulées. L'événement majeur, samedi, le championnat de France d'endurance équestre, une épreuve de 160 km à travers les monts d'Arrée.

Partis à 5 h du matin pour un périple dans le Parc naturel régional d'Armorique, les deux premiers se pointaient à 17h15 à l'arrivée à l'ancienne gare d'Huelgoat-Locmaria. Le vainqueur, n° 16, Jean-François Legros, venant d l'Ardèche, montant Wacil, un pur sang arabe de 13 ans, distançait le n° 29, Serge Morand, venant de Haute-Savoie, montant Gypsie IV. Le parcours a été effectué à une moyenne horaire de 15,597 km/h. Peu après arrivait Alain Porras du Rhône, montant Thank-You III.

A la quatrième place le premier breton, Hugo Kermeur, de Moustoir'Ac, montant à Tadjana, précédant Raymond Johnson, sur Sma l. Ensuite Jean Bernard, de Tarbes, montant Abadie, puis la première féminine, Marie-France Rongeot, de Nancy. Sur les 41 concurrents au déprt, à noter l'arrivée à la 13è place de la jeune locale Marianne Kériel, montant Jayda. Le président du jury était Jacques Robin, président du CNREE (Comité national des raids équestres d'endurance), assisté de Jean-Marie Laudat. L'organisation de cette importante manifestation était confiée au Corema (Comité Organisation des Raids d'Endurance des monts d'Arrée), présidé par Jean-Pierre Allegret.

et le soutien local des Cavaliers de la Montagne. Critérium national Open de la presse Vendredi, une dizaine de journalistes, tous médias confondus, sur 20 km, se sont affrontés en une compétition amicale sur des chevaux de selle de la région prêtés.

1. Olivier Abautret (Ouest-France), sur Afrika Kermenguy, à Jacques Keriel ; 2. Marcy Drummond, journaliste anglaise sur Osko de Mous, à Pierre-Yves Corgne; 3.ex-aequo, Jean-Pierre Chauvière (AFP), sur Oprika, du centre équestre de Bécherel, et Patrick Hatté (Cheval pratique) sur Uriet, à André Veyssière ; 5. Sandrine Le Calvez (RBO), sur Quicky, du centre, équestre de Bécherel.




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :
Annonces

 Animaux : ( 1 )
 Emplois-stages : ( )
 Matériel : ( )
 Véhicules : ( )
 Hébergements : ( )

Consulter  

Photo superu
Plougonven Coatélan 2 septembre
Ephémérides
En ce jour...
2019
Il part que quand on prte l'oreille, on entend mieux. C'est faux ! Il m'est arriv de prter l'oreille un sourd. Il n'entendait pas mieux.
(Raymond Devos)
Nos partenaires

Le portail de la Région BRETAGNE

Temps : 0.1318 seconde(s)