Lu pour vous : Etriers à planche INTERDITS

Les étriers avec double étrivière et plancher plein, notamment diffusé par la marque K’VALL, ne sont pas conformes aux règles techniques du règlement général des compétitions FFE et notamment à l’article 7-5. Ils ne sont donc pas autorisés en compétitions officielles FFE.



Ils sont également interdits en compétitions internationales par la FEI.

L’utilisation de ce type d’étrier dans une pratique de loisirs, hors compétition, ne relève pas de la compétence de la FFE.

C. Léon



Liens Relatifs


Précédent |  Suivant
GILLES
207     

GILLES
  Posté : 20-04-2012 21:20

Quels triers sont homologus par la ffe ou mme la fei?
podium,gaston mercier,k'vall (je site trois marques parce que c'est ce qu'il faut faire pour ne pas faire de pub)

  Profil  Citation
GILLES
207     

GILLES
  Posté : 20-04-2012 21:25

attention je ne prend pas la defense de la marque cite par l'article, je me pose la question de savoir comment sait on qu'un etrier(voire une paire!) est homologue?

  Profil  Citation

  

  Posté : 20-04-2012 22:41

pourrions-nous avoir une photo de l'trier dit "non conforme"? merci!

  Citation
lhp
20   

lhp
  Posté : 20-04-2012 23:48

Madame, Monsieur les juges
Depuis un certain temps, vous tes confronts une demande de la FFE qui vous demande dappliquer une note technique non signe de son auteur Pascal DUBOIS, en-tte FFE et date du 14 mars 2011.
Cette note technique na, de laveu mme du DTN Pascal DUBOIS, pas de valeur rglementaire. (annexe 1 courrier). Cela entraine des consquences non ngligeables pour les officiels qui appliqueront cette note sans discernement.
Des runions et des conversations tlphoniques reviennent sur ce point pour dcrter que ces triers seraient contraires des points de scurit sans mentionner en quoi ils sont contraires au rglement et en quoi ils posent problme en termes de
scurit.
Depuis les rumeurs les plus folles courent et certains juges appliquent telle quelle la dite note sans observation pralable et sans quaucune question ne soit pose au DTN sur les fondements observables des propos crits dans cette note qui
condamne une marque dtriers alors que dautres sont autoriss voire mme conseills. Certains juges ont pos la question. Ils attendent encore la rponse technique. Certains ont eu comme rponse politique que la FFE ne faisait que suivre une dcision de la FEI.
On verra en annexe 2 que cela est faux : cest la FEI qui, par une note du 2 7 mai 2011 sest fait lcho de la note de la FFE, l aussi sans discernement mais pour donner dans lesprit des lobbyistes franais, la crdibilit ncessaire la note technique de Monsieur DUBOIS.
Or, non seulement il ny a pas de hirarchie entre la FFE et la FEI mais aucune expertise na t diligente par la FEI pour vrifier les dires du DTN ni la FFE ni la FEI.
On peut ventuellement imaginer que cette note a fait lobjet dun accord sur la problmatique pose par ces triers : trop modernes pour ces vieilles damestrop confortables pour certains messieurs.
Ainsi, certains dentre vous (pas tous heureusement car il y a des esprits rigoureux)dcident dinterdire le dpart de cavaliers dment inscrits et habitus monter leur cheval avec ces triers. Ils interdisent en motivant oralement leur dcision par lexistence de cette note qui est reste non publie et donc non opposable aux tiers.
Pour que votre information, en tant que juge ou commissaire aux paddocks soit complte, nous mettons votre connaissance deux consquences directes de cette application sans aucun esprit critique.
Lune concerne la mise en jeu de votre responsabilit en ce qui concerne la complicit de dnigrement de cet quipement.
Lautre concerne lthique et la dontologie sportive que, vous, juge ou commissaire aux paddock devait assurer.
1
A) La responsabilit du juge ou commissaire aux paddocks.
En tant que juge ou commissaire aux paddock, vous tes charg de faire appliquer le rglement et de vous assurer de la scurit de la manifestation o vous intervenez.
Pour rappel, le rglement est ainsi crit :
Art 1.5 - Contrles (du rglement des comptitions FFE dispositions gnrales)
Les Prsidents du concours et du jury ou les autorits charges des contrles administratifs et sanitaires ont toute latitude pour faire pratiquer des contrles sur un poney / cheval participant au concours.
Sous lautorit du Prsident du concours, le jury ou toute personne dlgue par lui, doit assurer les vrifications demandes par la FFE ou par les autorits habilites, ainsi que celles quil estime ncessaires dans le cadre du rglement.
Les dispositions lgales sont consultables sur www.ffe.com.
Ds lors quune interdiction na pas de caractre rglementaire, il est de votre responsabilit de constater les lments observables (par vous mme)susceptibles de constituer une violation de larticle 7.5 du rglement.
Cela veut dire trs clairement que vous ne pouvez motiver votre dcision dinterdire un cavalier de se prsenter en comptition avec les triers KVall quaprs avoir examin par vous mme ces triers et dire en quoi, pour motiver votre dcision, il y a incompatibilit avec cet article 7.5 du rglement.
Il est aussi crit :
Art 7.5 - Harnachement
A - Gnralits
Tout poney / cheval doit tre mont avec une selle, avec ou sans triers, sauf en Voltige.
La selle damazone, avec la cravache de 1m15 maxi, est autorise en Dressage, Hunter Club et Amateur 3 et 2, TREC Club, Camargue, CCE Club 2 et CSO indices 5, 4, 3, 2 des divisions Club, Poney et Amateur.
Le concurrent ne doit pas attacher directement ou indirectement une partie de son corps la selle.
L'trier et l'trivire, ceci s'applique galement l'trier de scurit, ne sont fixs la selle que par le crochet d'attache de la selle. Ils doivent pendre librement et l'extrieur du quartier, pouvoir tre chausss ou dchausss pendant laction et de manire autonome. En cas de chute, l'trivire et/ou l'trier doit pouvoir se dsolidariser de la selle, ou le pied doit pouvoir se librer de l'trier par dclenchement automatique. Cette mesure nest pas exige pour les selles Western utilisables en Western, TREC et Endurance.
2
Le dispositif sangle de ramassage est autoris uniquement en Horse-Ball.
Croupire et collier de chasse sont autoriss, sauf ventuel rglement spcifique Pro.
Lusage de lenrnement Gogue indpendant est autoris dans certaines preuves Club et Poney. Se rfrer aux dispositions spcifiques
La martingale anneaux est autorise sauf dispositions des rglements spcifiques.
Lusage des oeillres est autoris uniquement en attelage.
Pour toutes les disciplines, le jury de terrain peut dcider si les mors, les perons ou le harnachement sont anormaux ou cruels et les interdire.
Selon les disciplines et les divisions, diffrentes embouchures peuvent tre autorises. Celles-ci sont dfinies dans les dispositions spcifiques par discipline.
La monte sans mors peut tre autorise par un rglement spcifique.
Quand un mors est obligatoire, les rnes doivent tre attaches sur celui-ci ou sur les alliances.
Pour les 3 disciplines olympiques, toutes les embouchures peuvent tre recouvertes soit d'un caoutchouc, soit de cuir, soit de plastique.
En Club et Poney, le rglement sur le harnachement sapplique galement au paddock et dans lenceinte gnrale du concours ds larrive des concurrents.
Pour tout ce qui ne figure pas au prsent article se conformer aux dispositions des disciplines.
Planches des embouchures autorises pour toutes les disciplines et toutes les divisions, et seules embouchures autorises en dressage, tests OI/ONC, Pony-Games, Voltige, Equifun.
Le bras de levier du mors ou la longueur en dessous de la partie qui traverse labouche, est limit 10 cm.
Si le mors a un canon mobile, le bras de levier du mors en dessous du canon ne doit pas mesurer plus de 10 cm lorsque le canon se trouve dans la position la plus haute.
Le diamtre de lanneau du filet doit tre adapt pour ne pas blesser le Poney /cheval.
Ci-dessous, seules embouchures pouvant quiper la bride quand elle est autorise en Dressage, dressage du CCE et CSO.
1- Mors de filet
2. Mors de bride ()
(Cf REGLEMENT DES COMPETITIONS FFE DISPOSITIONS GENERALES 30 novembre 2011
PAGE 36/43 )
Suivent une srie de dessins de mors afin didentifier ceux qui peuvent quiper la bride.
Il ny a aucun dessin dtriers, ni aucune mention de tests comme pour les embouchures,
3
Le seul point de larticle 7.5 qui concerne ltier et ltrivire prcise que : L'trier et l'trivire, ceci s'applique galement l'trier de scurit, ne sont fixs
la selle que par le crochet d'attache de la selle. Ils doivent pendre librement et l'extrieur du quartier, pouvoir tre chausss ou dchausss pendant laction et de
manire autonome. En cas de chute, l'trivire et/ou l'trier doit pouvoir se dsolidariser de la selle, ou le pied doit pouvoir se librer de l'trier par dclenchement automatique. Cette mesure nest pas exige pour les selles Western
utilisables en Western, TREC et Endurance.
La note technique dont il sagit rappelle ce pointpour en conclure que les triers KVaLL doivent tre interdits en comptition.
Or, non seulement les triers KVall, rpondent en tous points ces dispositions mais il nexiste aucune planche ou aucun test permettant dexclure ces triers.
Par ailleurs, imaginons que Monsieur DUBOIS ait raison, cela voudrait dire que les cavaliers pourraient utiliser les triers KVall, en comptition, pour les selles Western utilisables en Western, TREC et Endurance.
Or, il nen est rien puisque linterdiction est totale en comptition selon la note.
Faute dlments observables, vous ne pouvez interdire cet quipement.
Si vous linterdisiez, non seulement, le cavalier et le propritaire peuvent dposer une rclamation et saisir la commission juridique et disciplinaire mais les personnes
intresses peuvent dposer plainte pour discrimination et complicit de violation du droit de la concurrence, en vue de fausser les rsultats sportifs.
Le fait est quune dcision dinterdiction, sans motivation lgale ou discutable ou rglementairement admissible met en jeu votre responsabilit personnelle .
Cette mise en jeu de votre responsabilit pourra tre et sera mise en avant sur le fondement de la complicit de dnigrement de cet quipement visant fausser la concurrence entre quipement du mme type dune part et entre cavaliers dautre
part.
Les raisons de ce dnigrement ont pu tre dceles il y a peu, lors dun concours o un huissier a t diligent: Cette note vise essentiellement carter un quipement qui donnerait trop dassurance aux cavaliers quips. Ces triers seraient contraires ce quun juge (propos dument constats par huissier) a fini par lcher comme la vritable raison : contraire lquit sportive, car trop confortable pour le cheval et le cavalier lors des comptitions.
La preuve peut vous tre apporte sans dlai :
La note technique fournit une description fausse de ces triers et dclare sans aucun lment vrifiable quils seraient dangereux. Or non seulement cela est faux mais il
est demand aux juges dendosser la responsabilit dappliquer un mensonge, les rendant complice de ce mensonge.
4
Dailleurs, si cela ntait pas un mensonge, la FFE naurait aucunement besoin de se rfugier derrire la FEI qui contrairement ce qui est affirm na pas prcd la FFE
dans cette affirmation mais na fait que suivre cette affirmation, les yeux ferms, se rendant elle aussi complice de cette fdration.
A ce jour, il ny a aucune plainte en diffamation de la part de la FFE lorsque nous nous inscrivons en faux contre ses dclarations, ni aucune mise au point sur les aspects dangereux ou techniques des triers. Et pour cause : lors de ce procs, la
FFE serait oblig de faire la preuve que nos affirmations sont fausses ou diffamatoires et devrait prouver en quoi les triers correspondent ce quelle en dit.
A ce jour, il ny a aucune plainte mettant en cause les triers KVaLL lors dune comptition ni mme en dehors dune comptition.
Par contre, nous avons une expertise contradictoire au juge administratif.
Cependant, la justice est parfois longue et il nous est difficile dattendre alors que nous sommes dans notre bon droit.
B ) La dontologie et lthique :
En tant que juge ou commissaire aux paddocks, vous devez assurer lthique et la dontologie sportive.
Dans un texte trs court intitul JUGEMENT ET DISCRIMINATION , Bertrand Hardy, Prsident du CFJD, de dcembre 2012 crit :
Comme chacun sait, le jugement est un acte technique, qui amne porter une apprciation fonde sur des critres prcis et des observables avrs. Cette apprciation est donc - par dfinition - totalement indpendante de la personne qui
prsente le cheval : les caractristiques ou la personnalit du cavalier, lopinion positive ou ngative du juge sur ce dernier, ne doivent influer en rien sur les notes mises et les commentaires apports. Il sagit l dune rgle dontologique bien connue de lensemble des juges, et rgulirement rappele dans les formations.
Cette rgle sapplique dans lacte de jugement lui-mme. Mais plus largement, elle concerne aussi le comportement public du juge et ses relations avec les autres acteurs du sport, en particulier les cavaliers. ()
Nous nous en rapportons ce sens de lthique et de la dontologie de chacun dentre vous, juge ou commissaire aux paddocks. Les cavaliers font des choix dquipement. Ds lors que ces quipements sont conformes au rglement et aux
rgles de scurit, il ne peut tre discrimin parce que son quipement ne serait classique ou joli ou en plastique, ou trop confortable.
De mme, les triers comme les triers KValLL permettent des cavaliers handicaps parfois lourdement de monter et de faire de la comptition et pas que dans le sport adapt.
5
Soit ces triers sont dangereux pour le cavalier et ils le sont alors pour le cavalier handicap soit ils ne le sont pas. Or de laveu mme de Monsieur DUBOIS, ces triers seraient autoriss ds lors que le cavalier a un certificat mdical indiquant que
ces triers lui apportent le soutien ncessaire sa pratique.
Que penser ? quil sagit dun cas de discrimination positive ou quil sagit dun cas de discrimination tout court ?
Enfin, il est curieux voire choquant quune fdration soit fasse lapologie dune marque, soit en interdise une autre.
Elle peut se positionner sur un dispositif ou sur un systme comme pour les mors.
Mais il lui est parfaitement interdit dinterdire une marque, sauf ce que des accidents rendus publics et aprs expertise, concluent la dangerosit de cet quipement mais dans ce cas, il ne sagit pas de citer une marque mais bien un dispositif.
Dans le cas des trirers KVaLL, aucun accident mentionn, aucune expertise, aucun dispositif ressemblant au systme des triers KVaLL. Seulement une mise lindex unilatral, aprs 6 annes dutilisation sans problme par des cavaliers y compris au
plus haut niveau.
Pour tre tout fait transparent et faire la lumire sur cette affaire, nous vous proposons de vous apporter la preuve de cette erreur manifeste dapprciation de la FFE.
Nous vous inviterons prochainement participer une commission ad hoc (une runion avec huissier pour contrle de ce qui se dira) qui dcrira utilement les triers, verra une dmonstration en live de chute avec les triers et qui pourra discuter avec un vtrinaire et des cavaliers, y compris handicap.
Aucun participant cette commission ne sera rtribu.
Il ne sagit pas de dclarer la guerre tel ou tel mais de dfendre une conception de lquitation, plus moderne, plus ouverte et plus tolrante linnovation sans que cela
remette en cause lautorit ncessaire de la FFE.
Cest une question de dontologie et dthique applique.
Nous vous remercions davoir bien voulu lire cette lettre jusquau bout et esprons que lquitation sortira grandie avec la lumire sur cette affaire. Cest ce que nous souhaitons pour notre part.

  Profil  www  Citation

  

  Posté : 21-04-2012 13:07

Je cite:
"Le concurrent ne doit pas attacher directement ou indirectement une partie de son corps la selle. "

Quid des gilets type airbag, o l'on attache le dclencheur de la cartouche de gaz un anneau de la selle?

  Citation
Aller à la page : [ 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 ]
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.0915 seconde(s)